Bac Pro Technicien en Chaudronnerie Industrielle

 

Admission en formation

Durée de 3 ans après la classe de troisième. Les élèves titulaires d’un CAP issus d’une formation du domaine de la chaudronnerie ou de la métallerie, peuvent demander leur admission en première Baccalauréat professionnel TCI.

Après le Bac Pro

L’objectif de ce Bac. Pro. est de former des professionnels autonomes maitrisant les nouvelles technologies de production. Ce baccalauréat est également un tremplin pour poursuivre ses études vers un BTS CRCI ou un BTS constructions métalliques.

Formation professionnelle

Les compétences visées :

La culture technique qu’il va acquérir lui permettra d’accéder à la compréhension globale des processus, à la mise en œuvre de moyens performants et à la compréhension des contraintes de qualité et de production de l’entreprise.

Concrètement : la base du métier repose sur le travail des métaux . Les activités proposées sont très diversifiées car l’élève est amené à réaliser des passerelles, du mobilier, des pièces mécano-soudées pour l’industrie agro-alimentaire ou des appareils pour l’industrie chimiques et pétrolières, etc.

Période de formation en milieu professionnel

Le stage en entreprise, durant 22 semaines, permet de découvrir la réalité de la production en participant à une véritable activité industrielle. Elle permet en particulier de donner à l’élève une capacité de travail en autonomie. Il est souhaitable de faire ses stages dans des entreprises différentes pour diversifier ses expériences. L’évaluation du stage est prise en compte pour la délivrance du diplôme.

L’activité professionnelle

Le titulaire du bac professionnel « TCI » peut être employé dans des entreprises de 4 champs professionnels : chaudronnerie, tuyauterie, tôlerie, constructions métalliques.

La préparation de la fabrication, l’installation, le montage des éléments et la maintenance constituent les principales fonctions du jeune diplômé.  Les activités de ce professionnel ne manquent pas de diversité. Il travaille aussi bien sur des machines traditionnelles que sur des machines à commande numérique et sur des robots. S’il utilise des machines très nombreuses, il lui faut aussi se montrer habile dans ses gestes car une partie du métier reste très manuelle.

Les produits réalisés sont divers : chassis et tôlerie de matériels roulants (train), constructions aéronautiques et spatiales, plateformes offshore, ensembles chaudronnés pour l’industrie alimentaire ou pharmaceutique, produits de tôlerie fine (armoires, éléments pour les appareils de télécommunication), charpente.

Télécharger la fiche