Admission en formation

Les élèves sont issus de 3ème de collège ou de 3 DP6 collège ou Lycée professionnel, de SEGPA.

Le CAP s’adresse plutôt à des jeunes qui envisagent au maximum 2 à 3 ans de formation (CAP prolongé par une formation complémentaire en soudage, par exemple). Les élèves peuvent intégrer une première de baccalauréat professionnel Technicien en Chaudronnerie Industrielle

Activité professionnelle

Le chaudronnier découpe, met en forme et assemble des feuilles de métal (tôles), des tubes, des profilés, afin d’obtenir un objet conforme au plan qui lui a été remis. La capacité à lire un plan est essentielle. A partir du plan, le chaudronnier va tracer (dessiner sur la pièce métallique) et découper la pièce de métal. Il va la mettre en forme. Puis vient la phase d’assemblage des différentes pièces découpées et mises en forme. La phase terminale consiste à contrôler la conformité de la pièce avec le plan initial.

Emploi

Les fabrications sont très diverses : coques de navire, gaines de ventilation, citernes, silos pour céréales, armoires métalliques… Selon l’entreprise, le constructeur d’ensembles chaudronnés peut travailler soit dans un atelier, soit sur un chantier. Il peut également préparer des éléments en atelier et assurer leur montage sur le chantier. Actuellement, la profession recherche des professionnels de qualité. Un chaudronnier peut être assuré d’avoir un emploi.

Et après le CAP

Les titulaires du CAP peuvent trouver un emploi. Pour compléter leur formation, des élèves s’inscrivent en Mention complémentaire Soudage. Exceptionnellement, de très bons élèves continuent leur formation en bac professionnel.

Télécharger la fiche